Maison forte des Allinges, Saint-Quentin-Fallavier

Maison forte des Allinges, Saint-Quentin-Fallavier © Patrimoine culturel-CD38
Maison forte des Allinges, Saint-Quentin-Fallavier © Patrimoine culturel-CD38

A la découverte d'une autre maison forte, celle-ci, à cour fermée quadrangulaire et occupée jusqu'à récemment.

En face du château de Fallavier, cette maison forte domine le vallon où s'étend l'étang du même nom. Un fossé sec la séparait du plateau, côté sud et ouest, tandis que des pentes abruptes la protègent au nord et à l'est. L'édifice, qui a fait l'objet d'une étude archéologique et de datations par dendrochronologie (datation grâce à l'étude des cernes du bois), est une construction homogène du troisième quart du XIVe siècle. Elle adopte un plan régulier, quadrilatère de vingt-sept mètres de côté cantonné de deux tours carrées légèrement saillantes : le donjon, haut de plus de quatorze mètres et une tour pigeonnier. L'aspect défensif du site se trouve confirmé par l'existence d'un niveau de circulation sur la crête des courtines, réel chemin de ronde placé à plus de huit mètres de hauteur.

Des transformations importantes prennent place en 1457, puis en 1479, à la recherche de confort et de lumière : nouvelles cheminées, ouverture de grandes fenêtres à croisée, décor peint. Le donjon surélevé est alors doté de combles sur l'une de ses faces d'ouvertures.

La première mention connue date du 24 avril 1369.  Elle a donc été édifiée avant cette date, par un personnage de la famille de Septème.

Et pour en découvrir davantage sur l'histoire de ce lieu, une fouille archéologique de la cour est prévue pour cette année 2021.

Maison forte des Allinges, Saint-Quentin-Fallavier © Patrimoine culturel-CD38
Maison forte des Allinges, Saint-Quentin-Fallavier © Patrimoine culturel-CD38

Visites guidées du site pour les Journées du Patrimoine.

Toutes les informations ici