La tour d'Arces à Saint-Ismier

Tour d'Arces à Saint Ismier © Christian Pedrotti
Tour d'Arces à Saint Ismier © Christian Pedrotti

Depuis le milieu du XIIIe siècle, les nobles bâtissent des résidences plus ou moins fortifiées appelées « maisons fortes », prenant la forme de tours carrées, puis de bâtiments massifs à tour d’angle. Ces édifices peuvent être ruraux ou urbains.

La tour d’Arces : le lieu-dit Arcis, est cité dans une charte du cartulaire de Grenoble en 1040, comme un lieu planté de vignes. Un personnage nommé Morard Jouvencel apparaît en 1094 et les généalogistes considèrent qu’il s’agit de l’ancêtre de la famille d’Arces. L'édifice lui-même, sur les hauteurs de Saint-Ismier, est cité en 1278. C'est une maison forte (domus fortis en latin) dépendant du château de Montbonnot.

La tour d'Arces est isolée du village, à la lisière de la forêt qui occupe les pentes d’éboulis sous les falaises du Saint Eynard. Sa position élevée lui offre une vue étendue sur la vallée ; en revanche, rien dans sa situation n'évoque une quelconque relation avec des voies d'accès au massif de Chartreuse, fort peu accessible dans ce secteur.

Ces vestiges se composent essentiellement d'une tour carrée, au point le plus haut, conservée en élévation sur 10 à 12 mètres. La tour a subi nombre de transformations depuis cette époque ce qui en rend l'analyse complexe.

A partir de 1990 la création de l’association « La tour d’Arces et le patrimoine de Saint-Ismier », a favorisé une première approche des vestiges. S'en sont suivies plusieurs campagnes de travaux. En 2017, l'association a déblayé les matériaux d’effondrement et de démolition amassés sur les terrasses. Des sondages ainsi qu'une étude archéologique des élévations ou du bâti, des plans et élévations ont été réalisés en 2019, préalablement à des travaux visant à s'assurer de la stabilité de la tour.

L'accompagnement de la commune et de l'association par le Département permet une réflexion globale et raisonnée quant aux différentes actions à mener sur ce site.

Aujourd'hui une entreprise de maçonnerie spécialisée dans les travaux sur des édifices patrimoniaux intervient sur la tour afin de la consolider et de sécuriser les vestiges. Elle est chargée également de réaliser une accessibilité pour les visiteurs.

Tour d'Arces, Saint-Ismier © Patrimoine culturel-CD 38
Tour d'Arces, Saint-Ismier © Patrimoine culturel-CD 38

L'association accueillera le public pour des visites du site en chantier lors des Journées du Patrimoine.

Toutes les informations ici