Zoom sur les châteaux et fortifications de l'Isère au Moyen Age

Du
18septembre2021
19septembre2021
Château de Virieu © Patrimoine culturel-CD38

Cette année, pour les Journées du patrimoine, le Département de l'Isère a choisi de mettre un coup de projecteur sur les châteaux et fortifications de l'Isère au Moyen Âge.

Profitez des Journées du patrimoine pour découvrir ces lieux qui ont traversé les siècles et rencontrez les passionnés qui œuvrent au quotidien pour la transmission de cette histoire !

Souhaitant valoriser les connaissances acquises depuis de nombreuses années sur les fortifications de terre, châteaux, maisons fortes, villages et bourgs fortifiés, le service du Patrimoine culturel a engagé un vaste travail d'inventaire sur cette thématique.

Les premières mentions de château (castrum en latin) dans les archives ne remontent pas avant le Xe siècle. Des « proto-fortifications » existaient auparavant mais elles sont encore peu connues en Isère. Avec la féodalité se multiplient les châteaux, qui prennent la forme de tertres aménagés (les mottes castrales), ou de « rocca », ces sites isolés, perchés en nid d’aigle, qui ont forgé notre imaginaire…

Avec le château fort, on parle de formes architecturales au moyen d’un vocabulaire bien particulier : (donjon et tours, enceinte, salle, cour, chapelle, porte, crénelage,hourd et mâchicoulis, archères et arbalètrières...). Les maisons fortes, bâties par les nobles depuis le milieu du XIIIe siècle, sont des résidences plus ou moins fortifiées, reconnaissables à leur tour carrée remplacés plus tardivement par des bâtiments massifs à tours d’angle.

Enfin, les bourgs fortifiés. Beaucoup de villages de l’Isère ont été fortifiés, pour protéger les populations et l’économie. Sur 102 villages ou bourgs fortifiés en Isère, 30 seulement conservent quelques vestiges de ces défenses

Le sujet est vaste et le projet ambitieux !

Le service du Patrimoine culturel du Département de l'Isère est aux côtés d'un grand nombre de communes, associations, particuliers, propriétaires de ces édifices et les accompagnent dans les travaux de préservations, mais aussi d'études pour mettre à jour les connaissances : études archéologiques des élévations ou du bâti, plans, relevés photogrammétriques, dendrochronologie (technique de datation grâce à l'analyse des cernes du bois), chantier de restauration... On espère que le recours au LiDAR (laser aéroporté) permettra de mieux connaître des vestiges parfois recouverts par la végétation.

Ces Journées du patrimoine sont une belle occasion de vous inviter à pousser la porte de ces lieux emblématiques de notre patrimoine qui ont façonné notre histoire, pour rencontrer celles et ceux qui les font vivre au quotidien.

Château de Bressieux © J.Meunier
Château de Bressieux © J.Meunier

Les sites ouverts